Archives par mot-clé : Denis Messier

L’EQUIVOQUE PEUT ETRE BIENVENUE

#130815

Traducteur de Freud (entre autres), Denis Messier confie s’être fixé plusieurs règles : vigilance quant à la présence discrète de concepts / sous-concepts, et aux métaphores sous-jacentes (qu’il faut « détecter et rendre ») , « ne rien laisser de côté dans un mot », « ne pas négliger les Abtönungspartikeln » (ou petits mots qui servent la communication auteur – lecteur) , « éviter les mots de la langue savante quand ils ne se justifient pas »,
Et pour la première de ses règles, « absolument éviter les ambiguïtés », Messier donne l’exemple des compléments du nom.
C’est un sujet bien connu des séminaires de traduction dans les sections universitaires de Langues Vivantes, mais il est rapidement oublié dans le travail éditorial. Si je dis : »La peur des femmes, c’ est un énoncé ambigu ; « la peur inspirée par les femmes » ne l’est plus, et correspond grosso modo au terme scientifique lui aussi sans équivoque : « gynophobie ».
A cet égard, qu’il me soit permis d’ajouter la recommandation suivante : toujours s’interroger sur une éventuelle présence (et fonction, donc) d’ambiguïté dans l’énoncé initial ; toujours veiller à respecter la polysémie du terme à traduire : aucun équivalent français à ce jour ne rend précisément ce qu’on appelle computer science dans le monde anglophone.

Réf. Emmanuèle Sandron: « La fièvre argumentative », entretien avec Denis Messier », Translitttérature, Eté 2013, N°45, pp. 42-48).